Fermer
Accueil > Le Groupe MGEN > Actualités et presse > Toutes nos actualités > La souffrance au travail progresse pour 90 % des Français et les réponses manquent
jeudi 16 mars 2017

La souffrance au travail progresse pour 90 % des Français et les réponses manquent

À l’occasion des Semaines d’information de la santé mentale, le groupe MGEN a réalisé, avec OpinionWay, une étude sur le vécu des actifs en France en matière de santé mentale au travail. Leur conclusion : alors que la souffrance leur apparaît comme une réalité de plus en plus forte, ils ne trouvent pas de réponses satisfaisantes auprès de leur hiérarchie, des RH ou de la médecine du travail.

90% des actifs pensent que la souffrance au travail a augmenté depuis 10 ans. Interrogés sur le nombre de personnes qu’ils imaginent concernés par la souffrance, ils sont 51% à répondre 1 sur 10 (1 sur 100 : 29%).
Pour eux, la souffrance est d’abord d’ordre psychologique. 66% y associent le stress, 60% le harcèlement moral, 56% le burnout, avant l’épuisement (48%) et le harcèlement physique (15%). Ils décèlent des causes du même ordre : le stress (46% des répondants) et le harcèlement moral (27%) mais aussi le manque de reconnaissance de la hiérarchie (27%).

Communiqué de presse du 16 Mars 2017 - Sante mentale et travail (PDF/304Ko) MGEN-Opinion Way sante mentale travail (PPT/1.85Mo)

Retour haut de page