Assurance décès MGEN

ASSURANCE DÉCÈS MGEN

Veiller sur le bonheur des siens tout au long de la vie, c’est un peu notre rôle à tous.
Mais si un événement brutal devait vous arriver, il pourrait affecter lourdement la situation financière de votre famille et pénaliser l’avenir de vos enfants. Quelle que soit votre situation, des solutions existent pour être sûr de mettre votre famille à l’abri du besoin : le contrat assurance décès MGEN garantit le versement d’un capital à la suite d’un décès ou d’une perte totale et irréversible d’autonomie quelle qu’en soit la cause.

Rassurcap

Qui peut adhérer à l'assurance décès MGEN ?

Le contrat assurance décès est accessible à tous les adhérents MGEN de 18 à 80 ans.

Rassurcap

Quelles sont vos garanties décès ?

Le contrat Assurance décès garantit à vos proches le versement d’un capital jusqu'à 200 000€ en cas de décès avant vos 85 ans ou en cas de perte totale et irréversible autonomie avant vos 80 ans. Si vous souscrivez à l’option accident, votre capital sera doublé en cas de décès causé par un accident.

Rassurcap

Assurance décès MGEN : quels sont les avantages ?

Avec le contrat Assurance décès, vous choisissez le montant du capital en fonction de vos besoins : aider votre conjoint à assurer les charges courantes, financer les études de vos enfants, transmettre un capital à un proche à qui il sera versé. Vous pouvez à tout moment augmenter ou diminuer le montant du capital souscrit, sa périodicité ou modifier le choix des bénéficiaires (sauf si le bénéficiaire a accepté le bénéfice).

Rassurcap

Pour quelles raisons choisir l’assurance décès MGEN ?

  • Capital net exonéré d’impôt et de droits de succession (dans les limites légales en vigueur).
  • Possibilité de majorer le capital sans sélection médicale, dans les 6 mois qui suivent un mariage, un Pacte civil de solidarité (PACS), une naissance ou une adoption (avec une limite de 20% du capital atteint et un plafond de 150 000€). Possibilité aussi de modifier son capital à tout moment selon les formalités prévues au contrat.
  • Des cotisations calculées au plus juste en fonction de votre âge et de votre budget.
  • Garanties d’assistance pour soutenir vos proches : accompagnement dans les démarches administratives, conseils juridiques, soutien psychologique, rapatriement du corps, garde des enfants…

Un contrat d’assurance décès garantit le versement d'un capital à un ou plusieurs bénéficiaires librement choisis par l’assuré en cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) de l’assuré. Le contrat permet ainsi à l’adhérent de protéger ses proches afin de maintenir leur niveau de vie quoi qu’il arrive.

Le contrat assurance décès MGEN garantit le versement d’un capital à la suite d’un décès, deuil ou d’une perte totale et irréversible d’autonomie qu’elle qu’en soit la cause.

Contrairement à un contrat d’assurance vie basé sur un système d’épargne progressive, le capital est assuré dès la prise d’effet du contrat ou au plus tard après un délai de carence prévu dans le contrat. L’assurance décès permet ainsi de protéger ses proches des conséquences d’un décès ou d’une perte totale et irréversible d’autonomie, par un capital garanti qui peut couvrir les charges du foyer, les études des enfants, etc. Corrélées au risque de décès, les cotisations sont progressives avec l’âge de l’assuré.

Pour en savoir plus sur l’Assurance décès et réaliser un bilan prévoyance personnalisé gratuit, prenez rendez-vous avec votre conseiller MGEN. Une étude de votre situation sera réalisée de façon à déterminer le niveau de protection dont vous et votre famille a besoin.

Le contrat Assurance décès est accessible à tous les adhérents MGEN de 18 à 80 ans révolus ainsi que leur conjoint, concubin ou pacsé.
S’il est possible de souscrire à l’offre jusqu’à 80 ans, l’adhérent est couvert jusqu’à ses 85 ans pour le risque de décès (limitation à 80 ans pour la garantie PTIA).

Toute personne peut être désignée comme bénéficiaire du capital décès. La plupart des contrats prévoient une clause type de bénéficiaires. Les bénéficiaires y sont priorisés : le conjoint survivant ou à défaut le partenaire de Pacs ou le concubin, ou à défaut les enfants nés ou à naître, etc.
Même si la clause type convient le plus souvent, le souscripteur peut librement désigner les bénéficiaires du capital souscrit.

C’est l’assureur qui, après vérification de la preuve du décès et de la bonne identification des bénéficiaires, verse le capital.