Votre santé

Grippe saisonnière : la campagne de vaccination est lancée

Ce n’est pas parce qu’on n’en parle plus que la grippe a disparu.

La campagne de vaccination en métropole, Guyane, Guadeloupe et Martinique se déroule du 26 octobre 2021 au 31 janvier 2022.

 

Contexte coronavirus

La crise sanitaire que nous traversons montre combien les complications d’une maladie infectieuse sont graves chez les personnes âgées ou fragiles.

Le virus de la grippe évolue chaque année, c’est pourquoi il est nécessaire de se faire vacciner tous les ans pour protéger les personnes à risque, qui sont également à risque d’infection grave à la Covid-19. Si la vaccination ne permet pas toujours d’éviter la grippe, elle réduit le risque de complications graves ou de décès. Il est également important de respecter les gestes barrières qui permettent de limiter la circulation des virus.

Cette année, conformément aux recommandations de la Haute Autorité de santé*, il est possible de procéder à l’administration concomitante des vaccins contre la Covid-19 et la grippe saisonnière dès lors que vous êtes éligible aux deux vaccinations. Si ces deux vaccins ne sont pas administrés de manière simultanée, aucun délai n’est à respecter entre les deux vaccinations.

N’attendez pas ! Une priorisation de la vaccination est mise en place pour les personnes les plus fragiles** pendant les premières semaines de la campagne, à savoir jusqu’au 23 novembre 2021.

 

Protégez-vous, vaccinez-vous AUSSI contre la grippe !

* avis du 23 août et du 23 septembre 2021

** personnes éligibles telles que ciblées par le calendrier vaccinal et les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS).

 

La vaccination en pratique

La vaccination contre la grippe saisonnière est fortement recommandée pour les personnes les plus fragiles que sont :

  • Les personnes de 65 ans et plus,
  • Les personnes souffrant de certaines maladies chroniques (dès l’âge de 6 mois),
  • Les personnes en insuffisance respiratoire (ciblées selon certains critères médicaux),
  • Les femmes enceintes, quel que soit le trimestre de grossesse, les personnes obèses (indice de masse corporel supérieur ou égal à 40 kg/m²), l’entourage familial des nourrissons âgés de moins de 6 mois présentant des facteurs de risque et l’entourage des personnes immunodéprimées,
  • Le personnel soignant.
  • Les aides à domicile des personnes fragiles

Dans ce cadre, MGEN prend en charge le vaccin à 100%.

 

Comment faire pour en bénéficier ?


Aucune démarche à accomplir !

Si vous êtes concerné·e par ce dispositif, vous avez reçu un courrier d’invitation accompagné d’un bon de prise en charge avant le 18/10/2021.

Dans certaines situations, le bon de prise en charge peut également être téléchargé depuis votre Espace Personnel dans l’onglet « Attestations et démarches ».

Pour les personnes ciblées par les recommandations vaccinales n’ayant pas reçu ou égaré leur bon de prise en charge, des modèles d’imprimé de prise en charge vierge sont mis à la disposition des professionnels de santé (médecin, infirmier·e, sage-femme et pharmaciens).

 

Si vous avez 18 ans et plus :

1/ Rendez-vous directement chez votre pharmacien qui vous remettra gratuitement le vaccin sur présentation de l’imprimé de prise en charge ;

2/ Rendez-vous ensuite chez votre professionnel de santé pour vous faire vacciner :  médecin, infirmier·e, sage-femme (pour les femmes enceintes et l’entourage du nouveau-né) ou pharmacien formé à la vaccination.

A compter du 8 novembre 2021, les infirmier.e.s et les pharmaciens peuvent vacciner les personnes majeures non ciblées par les recommandations vaccinales sauf celles présentant des antécédents de réaction allergique sévère. Pour ces personnes le vaccin et l’injection ne sont pas pris en charge au titre de l’assurance maladie obligatoire. Une prise en charge peut être appliquée en fonction de l’offre souscrite pour l’assurance maladie complémentaire.

 

Pour les personnes de moins de 18 ans pour lesquelles la vaccination est recommandée une prescription médicale préalable reste nécessaire.

Il vous suffit de :

1/ Présenter le bon de prise en charge à votre médecin traitant lors d’une prochaine consultation afin qu’il puisse vous prescrire le vaccin ;

2/ Remettre à votre pharmacien le bon de prise en charge nominatif rempli par votre médecin, afin qu’il vous délivre gratuitement le vaccin ;

3/ Puis consulter votre médecin, votre sage-femme ou votre infirmier·e (sur prescription médicale) pour procéder à l’injection.

Vous pouvez également vous rendre dans un centre de vaccinations (renseignez-vous auprès de votre mairie) ou dans une Protection maternelle et infantile (PMI), pour les enfants jusqu’à 6 ans.

Les actes médicaux liés à la vaccination, pratiqués par le médecin, la sage-femme, l’infirmier ou le pharmacien, sont pris en charge dans les conditions habituelles, en fonction de la situation de l’assuré.

 

Pour les personnes ne bénéficiant pas de l’exonération du ticket modérateur au titre de la maternité ou d’une affection de longue durée (ALD) pour laquelle la vaccination est recommandée, l'injection du vaccin est prise en charge sur la base de :

  • 70 % si c'est le médecin traitant ou une sage-femme qui effectue l’injection ;
  • 60 % si c'est une infirmière qui effectue l’injection ;
  • 70% si c’est un pharmacien qui effectue l’injection

 

Si vous résidez à l’étranger (gestion Sécurité sociale par la Section extra métropolitaine), l’édition du bon de prise en charge est réalisée à la demande* :

  • Pour les personnes de 65 ans et plus,
  • Pour les personnes en ALD (seules certaines ALD concernées),
  • Sur présentation d’une prescription médicale.

Rappel des documents à fournir pour bénéficier du remboursement :

  • Vaccination réalisée en France (métropole ou DROM) : prise en charge éditée à la demande ou remise par le médecin,
  • Vaccination réalisée à l’étranger : prescription médicale et facture acquittée.

en temps réel