Votre santé

Protégez-vous des moustiques !

Le moustique Aedes albopictus, également appelé moustique tigre en raison des zébrures qui parcourent son corps, peut être vecteur de maladies comme le Zika, la dengue ou le chikungunya.

Le Zika, la dengue et le chikungunya, sont des maladies virales qui peuvent provoquer des douleurs articulaires, musculaires, des maux de tête, des éruptions cutanées avec ou sans fièvre, une conjonctivite. Le virus Zika peut également se transmettre directement de la mère à l’enfant si la mère est infectée pendant sa grossesse. Il n’existe pas de traitement curatif, ni de vaccin et le traitement est donc symptomatique (traitement des symptômes).

Principalement présent, dans les régions tropicales (Afrique, Asie, Antilles, océan Indien, Amérique du Sud, océan Pacifique), la présence du moustique tigre en métropole continue de s’intensifier depuis près de 10 ans, avec 67 départements touchés fin 2021 (contre 64 en 2020), ce qui augmente fortement le risque de circulation de ces maladies.

Le moustique tigre est essentiellement urbain. De petite taille (environ 5 mm), il est actif en journée et sa piqûre est douloureuse. Son caractère anthropophile (qui aime les lieux habités par l’homme) explique qu’une fois installé dans une commune ou un département, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser.
C’est pourquoi, en plus du système de surveillance et des mesures de lutte antivectorielle mis en œuvre par les autorités sanitaires, il est important de connaître les mesures de protection collectives et individuelles pour prévenir la transmission de ces maladies infectieuses.

La MGEN vous rappelle les gestes de prévention pour éviter la propagation de ces maladies :

  • Protégez-vous des piqûres (diffuseurs, répulsifs, vêtements couvrants, moustiquaires, climatisation…)
  • Eliminez les lieux où les larves se développent et videz tout ce qui peut contenir de l’eau
  • Si vous avez une forte fièvre, des douleurs articulaires, des maux de tête, une grande fatigue : consultez immédiatement un médecin

Participez à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître son implantation et d’améliorer les actions mises en place. Vous résidez en métropole et vous pensez avoir observé un moustique tigre dans votre commune ? Vous pouvez le signaler sur le portail dédié « www.signalement-moustique ».

 


Tout savoir sur le moustique tigre : vidéo du Ministère des solidarités et de la santé

 

  • Le chikungunia

Le chikungunia est une maladie virale transmise par le moustique tigre. Après l’incubation du virus dans un délai de 2 à 10 jours, l’infection provoque de la fièvre et des douleurs articulaires sévères souvent invalidantes. D’autres symptômes tels que des maux de tête, des douleurs musculaires importantes, une éruption cutanée, une inflammation d’un ou plusieurs ganglions lymphatiques cervicaux ou une conjonctivite, peuvent également apparaitre.

Il n’existe aucun vaccin pour prévenir l’infection par le virus du Chikungunia. Aucun traitement spécifique n’existe contre ce virus. Le traitement de la maladie est symptomatique, des antidouleurs et antiinflammatoires pourront être prescrits. L’aspirine doit être évitée à cause du risque d’hémorragies.

 

  • La dengue

La dengue, aussi appelée « grippe tropicale » entraine, après une incubation de 2 à 7 jours, une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaire et d’une éruption cutanée semblable à celle de la rougeole. Au bout de 3 à 4 jours, une rémission est observée avant que les symptômes s’intensifient pour régresser au bout d’une semaine. Aucun traitement spécifique n’existe contre ce virus. Le traitement est symptomatique, la douleur et la fièvre sont traités avec des antalgiques et des antipyrétiques.

 

  • Le Zika

La majorité des personnes infectées par le virus ne développent pas de symptôme. Sinon, les symptômes provoqués sont de type grippal avec l’apparition de la fièvre, la fatigue, des maux de tête, des douleurs musculaires et articulaires. Des éruptions cutanées peuvent apparaitre ainsi qu’une conjonctivite, des troubles digestifs ainsi que des œdèmes des mains ou des pieds.

Il n’existe aucun vaccin pour prévenir l’infection par le virus du Zika ni de médicament spécifique pour soigner la maladie. Le traitement prescrit servira à atténuer les symptômes douloureux en administrant des antalgiques.

 

Pour en savoir plus :

en temps réel