Votre santé

« Octobre rose » : restez mobilisées !

Le cancer du sein est tout à la fois le plus fréquent et le plus mortel chez les femmes.Selon l’Institut national du cancer (INCa), chaque année en France, 59 000 nouveaux cas sont détectés, et près de 12 000 femmes en décèdent. Une femme sur huit sera concernée dans sa vie par le cancer du sein.

Près d’un tiers des nouveaux cas annuels de cancer du sein sont diagnostiqués grâce au dépistage organisé. Détecté à un stade précoce, 99 femmes sur 100 sont toujours en vie cinq ans après le diagnostic ; elles ne sont que 26 sur 100 lorsque qu’il est détecté à un stade avancé.

 

Savoir, c’est pouvoir agir !

Le programme national de dépistage organisé du cancer du sein propose aux femmes de 50 à 74 ans, sans symptômes ni facteur de risque, de bénéficier, tous les 2 ans, sur invitation, d’une mammographie de dépistage, intégralement prise en charge par l’Assurance maladie. Si, dans certaines situations, une échographie des seins est nécessaire pour compléter la mammographie, cette dernière est prise en charge dans les conditions habituelles de remboursement et non pas à 100 %.

 

Près d’un tiers des nouveaux cas annuels de cancer du sein sont diagnostiqués grâce à cette campagne !

Selon la dernière évaluation de Santé publique France (juillet 2021), 45,6 % des femmes ciblées par le programme y participent, en diminution de 3,5 points sur la période 2019-2020 (contre 49,1 % pour la période 2018-2019). Bien que l’impact de la crise sanitaire soit à prendre en compte, le mois de mobilisation contre le cancer du sein est l’occasion de rappeler que la participation au programme est en diminution constante après un pic observé sur la période 2011-2012 (52,4 % de participation). Il est primordial de rester mobilisé !

Certaines femmes ayant des antécédents médicaux personnels ou familiaux, ou des prédispositions génétiques, présentent un risque aggravé, dit « élevé » ou « très élevé », d'être atteintes de ce cancer. Dans ces situations qui nécessitent des modalités de dépistage spécifiques, elles peuvent bénéficier d'une prise en charge à 100 % pour les examens recommandés.

En dehors de ces situations, il est également important d'être régulièrement suivi par un médecin, un gynécologue ou une sage-femme. Une palpation du sein est recommandée tous les ans à partir de 25 ans. En cas d'anomalie, une mammographie peut être prescrite.

Pratiquer une activité physique régulière permet d’améliorer l’espérance de vie en diminuant le risque de récidive, y compris pour des personnes atteintes d’un cancer en cours de traitement ou après un traitement.

 

Les actions du groupe MGEN

Gestionnaire du régime obligatoire d’Assurance maladie, le groupe MGEN participe au programme national de dépistage organisé du cancer du sein proposé aux femmes de 50 à 74 ans.

Et pour aider la recherche, les assurées sociales MGEN peuvent également participer à l’étude internationale MyPeBS (My Personal Breast cancer Screening). Cette étude clinique internationale a pour objectif d’évaluer le bénéfice d’un dépistage personnalisé, dont la nature et la fréquence des examens sont adaptées en fonction du risque individuel de développer un cancer du sein, comparé au dépistage organisé, basé sur l’âge.

Le groupe MGEN se mobilise également aux côtés de nombreux partenaires dont les centres régionaux et départementaux de coordination des dépistages des cancers, et organise de nombreux évènements ouverts à ses assurées et adhérentes, mais aussi à leurs proches. Pour connaître les actions organisées* près de chez vous, rapprochez-vous de nos sections départementales mais aussi des établissements MGEN.

*spectacle-débat, marche, course rose, parcours à vélo, ateliers divers (autopalpation, sophrologie…), manifestation musicale dédiée à la cause des cancers féminins, exposition

 

Pour plus d’informations vous pouvez consulter :

et télécharger :

en temps réel