Épisode 1
Ça va mieux…

À quoi sert une complémentaire santé ?

Lorsqu’un beau matin son épaule craque, Max vacille mais va tout de suite comprendre l’intérêt d’avoir une super mutuelle santé.
Max fait tout un drame de cet "accident". Il est en roue libre : il pense que les consultations, les examens, la rééducation, les orthèses… vont siphonner son épargne et mettre fin à tous ses projets. Heureusement, quand il panique, Maëlle, sa compagne, lui remet les pieds sur terre. Cette petite frayeur va lui permettre de découvrir l’existence des complémentaires santé, et de savoir à quoi elles servent... Il était temps ! Et la nouvelle que Maëlle lui annonce va sans doute lui mettre un peu de plomb dans la cervelle.


3 idées reçues sur la complémentaire santé

Vous êtes aussi largué que Max ?
Vous ne comprenez jamais vraiment à quoi sert une mutuelle, pourquoi prendre une complémentaire santé, ni ce que votre mutuelle santé va prendre ou ne pas prendre en charge ?

Il vaut mieux se poser les bonnes questions avant de renoncer à des soins en pensant que c’est trop cher.
Prêt à jouer avec nous pour y voir plus clair ? C’est parti !


Idée reçue #1

« La Sécurité sociale rembourse tous mes soins de santé. 
Je n’ai pas besoin d’une mutuelle ! »

Oui évidemment C'est n'importe quoi ! Joker

C’est n’importe quoi !

La réponse est plus nuancée, mais c’est non quand même.
Plus connue sous le nom de Sécurité sociale, ou « Sécu » pour les intimes… l’Assurance Maladie obligatoire rembourse une partie de vos dépenses de santé, mais ne couvre pas totalement les frais… et pas tous. Quand vous allez à la pharmacie, chez le dentiste, chez votre opticien ou à l’hôpital, ce qui n’est pas remboursé par la « Sécu », qu’on appelle le « reste à charge », peut être élevé. C’est variable. C’est pourquoi il existe des complémentaires santé, ou des mutuelles santé, qui interviennent en complément de la sécurité sociale.

Ce qu’il faut retenir

Qui rembourse les frais de santé en France ?
Un double système pour rembourser les soins :

1. L’Assurance Maladie obligatoire ou « Sécu » garantit la prise en charge de tout ou partie des frais médicaux, et pas leur intégralité.

2. La complémentaire santé renforce votre couverture santé pour maîtriser votre reste à charge. 

Pourquoi prendre une complémentaire santé ?

1. Pour mes soins courants : les consultations, les médicaments, les examens en laboratoires, les actes médicaux…  

2. Pour l’hospitalisation : les honoraires médicaux et chirurgicaux, l’hébergement, une chambre particulière… 

3. Pour les yeux, les dents, les oreilles : les soins et les prothèses dentaires, les lunettes et les lentilles, les appareils auditifs… 


Avec ou sans mutuelle ?

Pour une opération chirurgicale des ligaments croisés du genou

honoraires du chirurgien avec dépassement d’honoraires libres

Consultation d’un médecin spécialiste en ophtalmologie 

avec dépassement d’honoraires libres




Idée reçue #2

« Ostéopathie, acupuncture, pédicure, manucure… Je peux y aller, c’est remboursé. »

Info Intox

Intox

Et non, les médecines douces ont beau se développer en France, la prise en charge des soins par la Sécurité sociale est quasiment inexistante.
Les complémentaires santé remboursent-elles mieux ces médecines alternatives ? Cela dépend de votre contrat. C’est pourquoi il faut bien le choisir ! 
Il doit répondre à vos besoins, à tous vos besoins.
Une mutuelle santé ne se réduit pas à un prix ou une économie. Le tarif est certes un critère important, mais les garanties proposées le sont tout autant.

Se soigner autrement avec MGEN

Ostéopathie, acupuncture, diététique, homéopathie… Les offres santé MGEN intègrent un forfait pour prendre en charge une partie de vos dépenses de médecines douces.



Idée reçue #3

« Une mutuelle, c’est une mutuelle. Peu importe auprès de quel organisme j’ai souscrit mon contrat d’assurance santé ! »

Oui, tout à fait Non, il ne faut pas tout confondre !

Non, il ne faut pas tout confondre ! 

NON. Même si votre pharmacien demande à tous ses clients sans distinction leur carte « mutuelle » !
Alors oui, dans le langage courant, il est fréquent d’utiliser la terminologie de « mutuelle » santé pour désigner tous les types de complémentaires santé.
Il s’agit ici d’une confusion entre le statut de l’organisme et l’offre commercialisée, c’est-à-dire une assurance santé.
Attention donc à l’abus de langage car le mot « mutuelle » est protégé par la loi et réservé aux seules mutuelles du Code de la Mutualité. N’allez pas menacer votre pharmacien de le poursuivre en justice pour autant ! 

Petit lexique à l’usage des curieux

Mutuelle

Une mutuelle est une société civile à but non lucratif, sans actionnaires donc. Elle est gérée par des administrateurs élus par les adhérents et siégeant à titre bénévole au sein d’un Conseil d’Administration et d’une Assemblée générale. 

Les adhérents d’une mutuelle détiennent donc un pouvoir de décision sur la gestion de l’organisme.

Compagnie d’assurance :

Une compagnie d’assurance est une entreprise à but lucratif qui se compose d’actionnaires, qui sont rémunérés. Il s’agit d’une société privée à but commercial.



3 raisons de choisir une mutuelle


#1 Sans but lucratif, sa finalité est d’investir pour améliorer les offres et les services

#2 Une mutuelle ne sélectionne pas ses adhérents et ne fixe pas le taux de cotisation en fonction de l’état de santé 

#3 Une mutuelle garantit une solidarité entre tous ses adhérents, quel que soit leur âge


Découvrez le prochain épisode

Épisode 2
C’est quoi le reste à charge ?

En sortant de la douche, Max déstabilisé par la chronique santé d’une émission de radio, se convainc qu’il va perdre ses dents, sa vue et devenir sourd. Heureusement, Maëlle sait une nouvelle fois trouver les mots et les solutions qui rassurent, notamment pour maîtriser les dépenses de santé.

Pour ne rater aucune des aventures de Max et Maëlle

Abonnez-vous à la newsletter

Abonnez-vous à la chaîne YouTube

Suivez-nous sur les réseaux sociaux