Aidants et aidés
Retrouvez tous les dispositifs d’accompagnement existants à votre disposition

Les réseaux et aides pour le maintien à domicile

Les réseaux d'aide à domicile sont nombreux et permettent de favoriser le maintien à domicile des personnes en perte d'autonomie, comme de soulager les aidants des activités domestiques quotidiennes. Les services d'aide à la personne, temporaires ou pour une durée plus étendue, peuvent être, sous certaines conditions, pris en charge dans le cadre d'aides publiques comme par exemple via l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA).

En quoi consiste l’aide à domicile ?

Les Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD), les Équipes spécialisées Alzheimer (ESA) ou les Services d’accompagnement de la vie sociale (SAVS) interviennent chez les particuliers. Des professionnels médicaux et paramédicaux réalisent des soins ou font la toilette. Les offres sont cependant plus larges puisqu'elles peuvent consister en du personnel de ménage, de repassage, des coiffeurs, des personnes pour réaliser des petits travaux au domicile ou faire des courses, un soutien administratif pour remplir les formulaires, effectuer des portages de repas, faciliter des déménagements, ou encore tenir compagnie. Les services d’aide à domicile (SAD) peuvent être assurés :

  • par un service qui emploie des aides à domicile (service prestataire) ;
  • par un service qui trouve, pour les particuliers, un professionnel et effectue l’ensemble des formalités administratives liées à l’emploi de ce salarié (service mandataire). Le particulier est l’employeur ;
  • par l’emploi direct d’un salarié par le particulier lui-même (emploi de gré à gré).

Quels sont les dispositifs pour accompagner l’aidé ?

Pour les personnes en situation de fragilité ou qui ont besoin d’accompagnement à domicile, de conseils pour aménager leur logement mais aussi d’une écoute attentive : découvrez les aides disponibles pour répondre à vos besoins et à vos questions. 

Conseils et évènements prévention

La promotion du bien-vieillir passe par une démarche de prévention multifocale (nutrition, mémoire, équilibre, accès aux droits…) :

  • Le site inter-régime (Cnav, SSI, MSA) « Pour bien-vieillir » recense des conseils et des contacts pour les particuliers et renvoient à de nombreuses ressources pour les professionnels : www.pourbienvieillir.fr
  • Dans les différentes régions, des organismes organisent des évènements et des ateliers collectifs de prévention. Les actions sont ouvertes même aux retraités ne relevant pas du régime général, du SSI ou de la MSA. Pour obtenir le programme des activités, contacter l’organisme de sa région.
  • Le site « Les Zastuces » a réalisé des vidéos pour faciliter la vie quotidienne : www.leszastuces.com

Conseils et aides pour l’habitat

Des services se développent également pour l’aménagement du logement avec des conseils, en particulier d’ergothérapeutes.

  • Pour des conseils d’aménagement, le site « J’aménage mon logement » permet d’identifier des points de vigilance ;
  • L’Agence nationale de l’habitat propose des aides et délivrent des conseils : www.anah.fr
  • Le site de la CNSA centralise des informations pratiques sur les résidences autonomies (ex-foyer-logement) et les aides auxquelles les retraités y demeurant peuvent prétendre. Il propose également des informations pratiques sur les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) et les Unités de soin de longue durée (USLD), en particulier pour les localiser et comparer leur coût : www.cnsa.fr

Accueil physique et activités pour lutter contre l’isolement :

  • Nombreuses sont les Sections départementales à proposer un Club santé seniors comme service à leurs adhérents retraités. Lieu de rencontre, le Club a pour missions principales l’action sociale et la prévention en liaison avec les actions développées par la section, et, accessoirement, des activités culturelles et de loisirs.
  • Des activités sont proposées par les centres sociaux ou socio-culturels.
  • Des bénévoles se mobilisent au sein du réseau Monalisa. www.monalisa-asso.fr
  • L’association UVTD (université virtuelle du temps disponible) organise des conférences quotidiennes sur Internet afin de favoriser le partage des connaissances, l’enrichissement intellectuel et la lutte contre l’isolement grâce aux nouvelles technologies. Elles sont animées par des professionnels de la culture. Les participants peuvent se voir, poser des questions aux conférenciers et échanger. Les conférences sont gratuites mais une adhésion annuelle de 35 € est requise*. www.uvtd.fr
  • Des dispositifs d’écoute et de soutien psychologique existent comme :
    • SOS Amitié (09 72 39 40 50, 24h/24, 7j/7 ou chat en ligne sur le site www.sos-amitie.com
    • Solitud’écoute (0800 47 47 88, tous les après-midis, 7j/7) pour les + de 50 ans
    • Croix Rouge écoute (0 800 858 858, 7j/7 de 8h à 20h). 01 70 55 30 69
  • Au bout du fil : 01 70 55 30 69, pour recevoir un coup de fil
  • L’intervention d’un assistant de vie peut également être envisagée.

L’Agence nationale de l’habitat propose des aides et délivrent des conseils : www.anah.fr