Santé et qualité de vie au travail des personnels de l’Education nationale : la complémentarité MGEN - MENJS)

La crise sanitaire actuelle met en exergue les besoins des personnels de l’Éducation nationale en matière d’un meilleur accès à la prévention, aux soins et à la santé au travail.
Comme tous les agents de la fonction publique, les personnels qui connaissent une altération de leur état de santé bénéficient déjà de plusieurs dispositifs prévus dans leur statut et destinés à les aider à se maintenir en activité, à favoriser leur retour progressif à l’emploi ou à les accompagner une reconversion professionnelle si nécessaire.
MGEN, partenaire impliqué depuis son origine aux côtés du MENJS et de ses agents, met à disposition son expertise reconnue et son engagement en faveur de la santé, au service du bien-être de ces agents et au plus près de leurs besoins : l’accord-cadre du 23 novembre 2018 entre MGEN et le MENJS, précise les actions concertées ayant pour but de promouvoir la qualité de vie au travail et d’accompagner les personnels exposés à des risques professionnels.

Parmi ces dispositifs, <stronh>les Centres de Réadaptation proposent la construction d'un parcours personnalisé de retour à l'emploi, en étroite articulation avec les directions des ressources humaines des académies et les médecines de prévention.</stronh>

Diverses modalités d’accompagnement se déclinent selon les souhaits des académies d’implantation et peuvent se combiner, en fonction de la position administrative du bénéficiaire

  • Les stages de remise en situation professionnelle, quand les personnels sont encore en arrêt de travail, dans le cadre des activités à titre thérapeutique
  • Le suivi et l’accompagnement des personnels bénéficiant d’un Poste Adapté de Courte Durée
  • Le suivi et l’accompagnement des personnels rendus inaptes à la fonction statutaire et bénéficiaires de la Période Préparatoire au Reclassement
  • L’accompagnement des personnels lors de la reprise à temps partiel thérapeutique
  • L’accompagnement des consolidations d’accidents du travail
  • Les ateliers thématiques variés destinés à favoriser et faciliter la reprise d’activité
  • Les entretiens individuels d’accompagnement professionnel

En quoi cela consiste précisément ?

La prise en charge par le Centre de Réadaptation doit permettre d’accompagner et d'évaluer en situation (dans les établissements scolaires ou dans les services administratifs) la pertinence d'un retour en poste en préparant la reprise du travail. Cet accompagnement peut également permettre de découvrir une autre fonction, un autre emploi, une autre profession voire de consolider un projet de réorientation.

Qui peut en bénéficier ?

Les fonctionnaires titulaires de l'Éducation nationale des académies concernées, adhérents ou non MGEN, confrontés à des difficultés de santé et qui souhaiteraient se réassurer et préparer une reprise professionnelle adaptée et progressive ; tester, de façon étayée, la réalité du retour au travail et en cerner les difficultés ; élucider le choix professionnel (reprise de la fonction initiale ou deuil du métier) ; envisager une reconversion (le cas échéant) ou bien faciliter leur réinsertion professionnelle.

Comment cela fonctionne ?

Cet accompagnement s’appuie sur un réseau de tuteurs identifiés, en charge de l’accueil sur site du bénéficiaire et garants d’une pratique accompagnée professionnelle, solidaire et bienveillante.

Les principes de fonctionnement, partagés par les différents intervenants, sont le respect du secret professionnel et de la dignité sociale, professionnelle et individuelle du bénéficiaire, l’équilibre juste à tenir entre l’honnêteté – le principe de réalité - et la bienveillance, entre l’aide à apporter et la restauration de l’autonomie du bénéficiaire.

La plus-value de l’accompagnement des centres de réadaptation

Le centre de réadaptation propose à ses bénéficiaires un accompagnement dans la durée, selon différentes modalités, dont un suivi par un psychologue du travail et/ou par un éducateur en activité physique adaptée.

Les stages en situation proposés, construits sur-mesure et évolutifs, d'une durée de six semaines à une année scolaire font l'objet d'un bilan professionnel concerté, communiqué au bénéficiaire et adressé au médecin de prévention prescripteur ainsi qu'au service RH concerné, suivant les différentes situations administratives des personnels accueillis, pour permettre la poursuite la plus efficace de leur accompagnement.

Chaque centre de réadaptation propose localement des modalités d’accompagnement complémentaires à celles décrites précédemment, en fonction des besoins exprimés par l’employeur et souvent co-construites avec lui, et en lien avec l’évolution de la réglementation médicale. Ce sont, par exemple, des interventions auprès d’équipes en établissements scolaires ou services pour prévenir les risques psycho-sociaux et améliorer la qualité de vie au travail ou des séjours de ressourcement proposés aux personnels confrontés à des formes d’épuisement professionnel.

Enfin, la convention de partenariat du 7 janvier 2021, relative à l’expérimentation d’actions en matière de médecine de prévention en faveur des personnels, vient compléter et renforcer ces dispositifs, par :

  • Un appui dans l’accès aux soins, que ce soit par l’accès à la téléconsultation médicale pour tous les personnels de l’éducation nationale que par l’accès organisé aux centres médicaux et dentaires de la MGEN dans 5 académies
  • Le développement d’une offre de soins en santé mentale
  • Le développement d’un projet de téléconsultation en santé au travail pour les académies dépourvues d’un service de médecine de prévention

Ainsi, depuis 1972, date de la première convention conclue avec le MEN pour la mise en place d’une structure de réadaptation, MGEN développe des réponses pertinentes parce qu’elles sont élaborées en concertation avec les différents professionnels des académies et des directions départementales et construites « sur le terrain ».

BON A SAVOIR

7 centres de réadaptation couvrent actuellement 12 académies :

  • CRAIDF (3 académies d’Ile de France)
  • CRBP (académie de Bordeaux) et son extension à l'académie de Poitiers
  • CR2AMN (académie d’Aix-Marseille) et son extension à l'Académie de Nice
  • CRN (académie de Nantes)
  • CRG (académie de Grenoble)
  • CRTM (académie de Toulouse) et son extension à l’académie de Montpellier
  • CR2A pour l’académie d’Amiens

Comment en bénéficier ?

Les personnes souhaitant bénéficier des services des Centres de Réadaptation doivent contacter les services de Médecine de Prévention auprès de chaque Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale (DSDEN) pour les enseignants du 1er degré et le Rectorat pour les autres personnels.

En parallèle

Dans l’accord cadre MGEN- MENJS, d’autres dispositifs de promotion de la qualité de vie au travail existent :
Les réseaux Prévention Aide et Suivi – PAS - permet d’offrir localement et de façon adaptée, une gamme diversifiée d’actions collectives ou individuelles, dans le domaine de l’accompagnement des personnes et de la prévention, en complémentarité et co-financement avec les services de l’Éducation nationale, que le bénéficiaire soit adhérent ou non à la mutuelle. Les réseaux PAS, dans sa modalité collective, contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de campagnes de prévention des risques professionnels et à l’information et à la formation des personnels (notamment d’encadrement) sur ces questions.

Les Espaces d’Accueil et d’Ecoute (EAE) permettent un accompagnement individuel : tout agent de l’Éducation nationale, quelle que soit sa situation administrative, adhérent ou non à la MGEN, peut bénéficier de séance avec un.e psychologue. Ces séances gratuites peuvent se dérouler en présentiel (le plus souvent en section départementale MGEN) ou par téléphone au : 0 805 500 005 (appel gratuit), du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30.

 

Article rédigé par les Directeurs des Centres de Réadaptation

en temps réel