Le sport sur ordonnance

En avril 2011, la Haute Autorité de Santé a publié un rapport d’orientation sur la prescription de thérapeutiques non médicamenteuses validées. L’activité physique est une de ces thérapeutiques dont l’efficacité a été évaluée avec la même méthodologie que celle utilisée pour évaluer l’efficacité des médicaments.

Ses effets positifs sont validés pour la plupart des maladies chroniques (pathologies cardiovasculaires, cancers, diabète, pathologies respiratoires chroniques, obésité, certaines maladies mentales ainsi que les Troubles Musculo Squelettiques).

Ce constat relayé par l’expertise collective de l’INSERM en février 2019 conforte si besoin la pertinence de la loi du 26 janvier 2016 qui permet au médecin traitant de prescrire une Activité Physique dans le cadre du parcours de soins des patients atteints d'une affection de longue durée.

Il n’y a plus de doute, les activités physiques et sportives doivent être considérées comme un soin et à ce titre prescrites par un médecin et donc intégrées dans l’ordonnance à l’issue d’une consultation. L’enjeu de l’ordonnance n’est pas seulement de recommander une pratique régulière d’activités physiques et de diminuer le temps passé assis mais de déterminer les caractéristiques des programmes les plus efficients selon les aptitudes physiques, dans la perspective d’obtenir un maximum de bénéfices avec un minimum de risques.

Le minimum de risques est assuré par l’évaluation médicale et les examens complémentaires, si nécessaire épreuve d’effort cardiologique, pour identifier les éventuelles limitations ou adaptations liées à la pathologie. Le maximum de bénéfices santé de l’activité physique est corrélé à l’optimisation de la condition physique dont les principaux indicateurs sont les capacités cardiorespiratoires, les capacités musculaires, la souplesse et la composition corporelle qui doivent être évalués pour proposer la posologie la plus efficace du Sport sur Ordonnance.

Mon Stade (Maison Sport Santé MGEN) recommande dans la prise en charge des patients en ALD un programme initial de 48 séances pendant 4 mois : temps du changement de comportement, temps pour atteindre les objectifs d’amélioration des indicateurs de la condition physique et des indicateurs de la pathologie et temps de l’éducation pour que le patient puisse pérenniser une pratique d’activité physique adaptée à sa pathologie de façon autonome.

Rédigé par Docteur Roland Krzentowski, Président de Mon Stade

Découvrez le dispositif « sport sur ordonnance », disponible sur la plateforme Vivoptim

Acteur majeur de santé, MGEN s’engage quotidiennement à améliorer la vie de ses adhérents par la prévention et la mise à disposition de thérapies non médicamenteuses. Avec « Sport Sur Ordonnance », MGEN innove encore en proposant la prise en charge d’activités physiques adaptées aux personnes atteintes d’une affection longue durée depuis moins de 3 ans. Piloté par la plateforme de e-prévention Vivoptim, ce programme est accessible aux adhérents à l’offre MGEN Santé Prévoyance, ainsi qu’à leurs bénéficiaires, conjoint et enfants. Un geste précieux pour aider à mieux vivre la maladie et à optimiser son capital santé.

en temps réel