Améliorer la qualité du sommeil grâce à une literie adaptée

La majorité des Français estiment mal ou ne pas assez dormir. La qualité du sommeil est impactée par de nombreux facteurs. Le choix d’une bonne literie est l’une des étapes essentielles vers un sommeil plus réparateur et moins fractionné. Avoir une literie de bonne qualité a une influence positive sur le sommeil mais impacte également le corps, puisque cela permet notamment de protéger son dos. Afin de se protéger des douleurs dorsales, il convient de s’équiper d’un matelas ni trop ferme, ni trop souple. Mais le choix d’un bon matelas peut s’avérer difficile.

Conseils pour bien choisir sa literie

Le ressenti sera différent pour chacun, en fonction du poids et de la taille, mais un simple test peut guider le choix : si votre coude s’enfonce dans le matelas, il est trop souple ; s’il est possible de passer votre main entre le matelas et vos reins, il est trop ferme.

En moyenne, un individu se retourne 40 fois par nuit, ce qui peut provoquer des micro-réveils et donc un sommeil fractionné. Le manque de place et l’inconfort sont ici deux facteurs amplifiant ce risque. Idéalement, un matelas pour une personne doit mesurer 140 cm x 190 cm pour un sommeil optimisé (160 cm x 200 cm pour deux).

Le type de matelas joue un rôle important dans la qualité du sommeil. Il est conseillé donc de se renseigner avant l’achat d’un nouveau matelas afin de choisir le plus adapté à ses besoins. A noter que pour qu’une literie soit toujours optimale, il convient de remplacer son matelas tous les 10 ans. L’ajout d’un surmatelas peut également ajouter du confort.

Le matelas doit être soutenu par un sommier de qualité, auquel cas le sommeil en sera perturbé.

L’oreiller est à changer tous les trois ans pour un confort optimal. Afin d’optimiser la protection des cervicales, il est conseillé de privilégier une forme rectangulaire à carrée.

Enfin, en cas d’allergie aux acariens (présents dans la poussière par exemple), à la laine ou aux plumes, il est recommandé d’utiliser un protège-matelas et des oreillers hypoallergéniques. De plus, aérer quotidiennement son habitat, changer ses draps très fréquemment et aspirer régulièrement le matelas sont également des comportements à adopter. A noter par ailleurs qu’une température de chambre entre 16 et 18°C restreint la prolifération des acariens.

Les types de matelas

Il existe trois grands types de matelas :

  • Mousse : à privilégier en cas de maux de dos réguliers, notamment les matelas dits « à mémoire de forme ». En revanche, ils sont sensibles à la chaleur et n’offriront pas une importante aération.
  • Latex : à privilégier en cas de transpiration pendant la nuit, puisqu’ils permettent une excellente aération. La durée de vie des matelas en latex est plus importante que les autres.
  • A ressorts : la qualité du matelas dépendra du nombre de ressorts. Les « ressorts ensachés » (chaque ressort est enveloppé dans un sachet) permettent une bonne aération et une indépendance de couchage.

en temps réel