L’activité physique en intergénérationnel, un moyen ludique d’améliorer la santé physique et mentale

L’organisation mondiale de la santé précise que les principaux bénéfices de l’activité physique reposent sur une réduction des maladies chroniques et un renforcement des équilibres psychologique et énergétique [1].

Par ailleurs, l’activité physique entre générations (enfants-parents, enfants-grands-parents et d’autres formes encore) est devenue une stratégie permettant d’augmenter la pratique de chacun. Cela d’autant plus que l’on sait qu’enfants, adolescents et personnes âgées devraient avoir une activité physique régulière pour limiter les chutes, améliorer la coordination motrice et la forme physique. La notion d’intergénérationnel permet également de travailler sur le lien social, facteur essentiel en ces temps particuliers [2].

INTERTITRE : L’activité physique pour les enfants et les seniors, un élément indispensable à la santé physique et psychologique

Une étude de 2014 a montré que contrairement à la génération précédente, on constate que la génération actuelle d’enfants pourrait avoir une espérance de vie inférieure à celle de ses parents [3] ; notamment du fait d’une plus grande sédentarité observée chez ces enfants. Un autre constat porte cette fois sur les seniors qui, pour une grande partie, ont une activité physique moins importante, ce qui peut avoir des conséquences importantes sur leur santé globale.

La promotion de l’’activité physique via des activités intergénérationnelles semble donc être une démarche à davantage portée pour des raisons liées à la santé physique mais également au lien social.

INTERTITRE : Le lien social comme enjeu majeur de l’activité physique intergénérationnel

Il est acquis que les jeunes ont besoin de leurs aînés pour se construire. Et il est de plus en plus intégré que les seniors ont besoin des plus jeunes pour rester dans le temps présent et ainsi favoriser un vieillissement actif.

L’activité physique constitue donc une réelle opportunité de (re)créer des liens forts et durables entre les enfants, les adolescents, les adultes et les seniors. Pour ce faire, des séances d’activités physiques mixtes où se mêlent toutes les générations sont appréciées des seniors, qui retrouvent là un rôle social auprès du jeune public. Quant aux seniors, ils permettent aux plus jeunes d’explorer leurs facultés motrices ; alors que les plus petits sont porteurs d’encouragements pour les seniors afin qu’ils préservent leur santé physique et morale.

<p">INTERTITRE : Pour MGEN, un enjeu majeur

 

Tous ces aspects présentés plus avant se traduisent pour MGEN par des engagements sous différentes formes :

Le dispositif APINESS. Pour en savoir plus, lisez notre article dédié

Des partenariats avec des fédérations sportives qui promeuvent des programmes d’activité physique : ateliers parents/enfants, ateliers enfants/grands-parents

Une participation active aux Fitdays MGEN

Sources :

[1]https://www.who.int/features/factfiles/physical_activity/fr/#:~:text=L'activit%C3%A9%20physique%20r%C3%A9duit%20le%20risque%20de%20cardiopathie%20coronarienne%20et,%C3%A9viter%20de%20prendre%20du%20poids

[2] https://www.intergeneration.ch/fr/blog/utiliser-la-promotion-en-matiere-de-sante-et-dexercice-physique-pour-favoriser-les-contacts

[3] Effets d’un programme d’activité physique intergénérationnel réunissant seniors et enfants d’âge préscolaire, A. Mouton, M. Henrioulle, M. Cloes in Science et Sports, volume 29, supplement, Octobre 2014, page S8 - https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0765159714001452  

en temps réel