Image MGEN

Le magazine "Etat de santé" d'octobre est consacré à la chirurgie ambulatoire

La chirurgie ambulatoire peut-elle aider l'hôpital à se refaire une santé financière ?

Opéré le jour et rentré chez soi le soir : c’est ce qu’on appelle la chirurgie ambulatoire. Une pratique qui se généralise grâce aux progrès de la médecine. Mais si elle a le vent en poupe, c’est aussi parce que la chirurgie ambulatoire permet aux hôpitaux de faire des économies en raccourcissant le séjour des patients. En cette période de restrictions budgétaires, le Gouvernement souhaite la développer.

La Cour des comptes a évalué à 5 milliards d’euros le potentiel d’économies réalisables via la suppression de lits. Et c’est vrai qu’en France, il y a une marge de manœuvre : la chirurgie ambulatoire ne représente que 40% des interventions contre 61% en Allemagne ou 78% au Danemark. Sans aller jusque-là, le Gouvernement souhaite que d’ici 2016, une opération sur deux soit réalisée en ambulatoire. Alors, la chirurgie ambulatoire peut-elle aider les hôpitaux à se refaire une santé financière ? Quelles sont les contraintes pour les patients et pour le personnel hospitalier ?

Voir l'émission sur LCP

en temps réel