Image MGEN

Alerte à l’épidémie de chikungunya et de dengue en France métropolitaine

Le chikungunya et la dengue sont des virus, transmis notamment par les moustiques tigres (Aedes albopictus), qui sévissent en Afrique, en Asie du Sud-est, en Inde et dans l’Océan Indien.

Depuis décembre 2013, les Antilles françaises sont en situation épidémique pour le virus du chikungunya qui circule de façon concomitante avec celui de la dengue.

Lors d’une piqûre, le moustique prélève le virus sur une personne infectée, et à l’occasion d’une autre piqûre, il le transmet à une personne saine. Il n’y a pas de traitement curatif contre ces virus. Aucun vaccin n’a été finalisé et chaque symptôme doit être traité spécifiquement.

La présence du moustique Tigre, vecteur potentiel de la dengue et du chikungunya, dans près d’une trentaine de départements métropolitains (voir carte ci-dessous) augmente le risque de circulation de ces maladies, suite à l’introduction du virus par un voyageur malade. Il est donc important de connaître les mesures de protection collectives et individuelles pour prévenir la transmission de ces maladies infectieuses.

Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), depuis le 1er mai dernier, 121 cas suspects de dengue ou de chikungunya ont été signalés en métropole : 15 cas importés de dengue et 47 cas importés de chikungunya ont été confirmés.

Conseils de prévention :
•    J’élimine les endroits où l’eau peut stagner chez moi ou autour de chez moi.
•    J’évite de me faire piquer, que je sois malade ou non.
•    Je consulte un médecin en cas de ?èvre brutale et de douleurs articulaires.

Les sites d'information :
Le site de l'INPES
Le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé
Le portail de signalement de la présence des moustiques tigres en France métropolitaines

Les documents :

en temps réel